Origine de VIDICA

En 1996 j’ai assisté à une soirée publique (en Alsace) animée par un couple de retraités français qui a fait un tour du monde en camping-car durant 2 ans avec leurs 4 enfants. Ils venaient d’arriver au Cambodge pour une ONG (SIPAR) chargée de la reconstruction de l’enseignement primaire dans ce pays dévasté par 20 ans de guerre et par le terrible génocide perpétré par les khmers rouges. A la fin de leur reportage ils ont expliqué que quelques enfants des rues les ont pris par la main et les ont entraîné sur la décharge d’ordures de Phnom Penh où ils ont découvert l’insoutenable. Ils ont présenté quelques images des enfants chiffonniers de la capitale, et expliqué qu’ils ont créé une ONG (Pour un Sourire d’Enfant) destinée à nourrir et scolariser ces enfants défavorisés. Ces images m’ont bouleversé,  j’ai senti ma gorge se serrer et mes yeux s’embuer. J'ai décidé ce même jour de m’investir avec eux pour contribuer à redonner dignité à ce peuple qui a terriblement souffert et qui survit dans des conditions inacceptables.

Avec Michel, un ami lorrain, nous avons créé une association régionale PSE Alsace-Lorraine. Nous organisions chaque année plusieurs conférences dans l’Est de la France afin de faire connaître la situation de ces enfants et pour réunir des fonds destinés à leur venir en aide.

Quelques années plus tard, j'ai été sollicité par les fondateurs de PSE pour être chef de projet dans le déploiement de formations professionnelles destinées à ces enfants chiffonniers. J’ai donc oeuvré à la mise en place de formations professionnelles dans le domaine de la mécanique auto-moto et des métiers du bâtiment. C’est là que j’ai rencontré Sovann, responsable d'un pensionnat de 60 à 80 filles en grande détresse. Nous nous sommes mariés il y a une douzaine d’années, et continuons d’œuvrer au Cambodge avec notre fille Maélys. Depuis 2008 nous nous sommes également investis dans des projets de pompage solaire et adduction d’eau potable avec une association alsacienne « Kraing Speu, l’eau un enjeu vital ». J’ai effectué de nombreuses missions bénévoles sur place entre 2000 et 2017.

Au fil des années j’ai souvent rencontré des personnes âgées démunies qui mendiaient dans les rues et marchés des grandes villes du Cambodge, sur les plages du sud du pays, et dans la région de Siem Reap aux alentours des Temples d’Angkor. J’ai fréquemment croisé et occasionnellement soigné des séniors en grande détresse n’ayant pas de quoi manger à leur faim et encore moins de possibilité de se soigner en cas de problèmes de santé. Il y a des centaines d’ONG qui aident les enfants défavorisés mais rares sont celles qui oeuvrent en faveur des personnes âgées en difficulté. J’ai donc décidé de m’investir en faveur des séniors démunis qui survivent parfois dans des conditions indignes de l’humanité. C’est avec quelques amis que nous avons créé VIDICA le 24 avril 2014.

Joseph SPEISSER, 59 ans, alsacien né à Mulhouse, résidant dans le département du Haut-Rhin.